Actualités

23 08 2012

Sauvetage de poules pondeuses : la Ferme des Animaux recueille 55 poules réformées d’élevage en batterie.


Début août, l’équipe de la PMAF s’est rendue dans un élevage industriel de poules pondeuses pour y recueillir 55 poules.

 

Le jeudi 02 août dernier, l’équipe de la PMAF s’est rendue dans un élevage industriel de poules pondeuses (exploitant 145 000 poules) au moment du changement de cheptel : les poules, alors âgées d’un an et demi, sont envoyées à l’abattoir pour être remplacées par de jeunes poulettes de 5 mois, plus productives. L’équipe a pu recueillir 55 poules, leur permettant ainsi d’éviter l’abattoir et de vivre une vraie vie de poules, en dehors des cages qu’elles ont toujours connues.

A leur arrivée, l’état, aussi bien émotionnel que physique, des animaux était déplorable : fort déplumés, la peau très pâle, les animaux sont arrivés farouches et dans un état de passivité notable.

Les premiers soins furent l’introduction de compléments vitaminés dans leur alimentation afin d’aider ces poules affaiblies à s’adapter à leur nouvelle vie : il faut des forces pour se percher, courir et gratter le sol, comportements qu’elles n’avaient encore jamais pu exprimer (même si elles proviennent de cages dites « aménagées », difficile de parler de perchage quand le perchoir n’est qu’à quelques cm du sol !).

Au bout de deux jours, les premiers comportements naturels ont été observés ;  une poule se perche à un mètre du sol, une autre tente un « vol » entre deux perchoirs, une autre dispose consciencieusement des brins de paille, un à un, autour d’elle en un nid douillet…

En parallèle, leur crainte en l’homme baisse à vue d’œil : le premier jour, nous subissions des coups de bec à chaque fois que nous en attrapions une. Au bout de quelques jours de patience, la curiosité prend le dessus et les poules viennent maintenant d’elles-mêmes à notre rencontre.

Sur ces 55 poules, 50 resteront vivre à la Ferme des Animaux, sous l’œil bienveillant de notre équipe. 5 poules ont été adoptées par un membre de l’association, qui les accueillera dès qu’elles auront repris suffisamment de force.

L’équipe de la PMAF réceptionne les poules sur le parking de l’élevage.
Les poules sont installées une à une dans des caisses de transport.
Deux heures de route les attendent pour atteindre la Ferme des Animaux.
Arrivée à la ferme, l’équipe de la PMAF décharge les caisses de transport.
Les caisses de transport sont placées dans le poulailler.
Les caisses de transport sont ensuite ouvertes et les poules sont laissées libres de sortir quand elles le souhaitent.
Les poules sont laissées libres de sortir quand elles le souhaitent.
Certaines poules se laissent manipuler mais la plupart sont encore très farouches par rapport à l’homme.
Le jour de leur arrivée à la ferme, les poules sont dans un état déplorable.
Quant aux poules sauvées en 2011, après un an de vie à la Ferme des Animaux, elles se portent à merveille.
  • L’équipe de la PMAF réceptionne les poules sur le parking de l’élevage.
  • Les poules sont installées une à une dans des caisses de transport.
  • Deux heures de route les attendent pour atteindre la Ferme des Animaux.
  • Arrivée à la ferme, l’équipe de la PMAF décharge les caisses de transport.
  • Les caisses de transport sont placées dans le poulailler.
  • Les caisses de transport sont ensuite ouvertes et les poules sont laissées libres de sortir quand elles le souhaitent.
  • Les poules sont laissées libres de sortir quand elles le souhaitent.
  • Certaines poules se laissent manipuler mais la plupart sont encore très farouches par rapport à l’homme.
  • Le jour de leur arrivée à la ferme, les poules sont dans un état déplorable.
  • Quant aux poules sauvées en 2011, après un an de vie à la Ferme des Animaux, elles se portent à merveille.

N'oubliez pas que pour lutter contre les élevages en cages, dont sont issues ces poules pondeuses, il est indispensable d'acheter des œufs dont le code commence par 0 ou 1, qui garantit aux poules un accès à l'extérieur.

Je fais un don