Actualités

26 11 2012

Abattage rituel : la proposition de loi de la Sénatrice Sylvie Goy-Chavent


La Sénatrice de l’Ain Sylvie Goy-Chavent vient de déposer une proposition de loi pour rendre obligatoire l’étourdissement des animaux avant  la mise à mort, dans le cadre de l’abattage rituel.

 

Cette proposition reprend les exigences de la réglementation européenne, selon laquelle les animaux doivent être  plongés dans un état d’inconscience au moment de l’abattage. Malheureusement, cette même réglementation prévoit une dérogation à l’obligation d’étourdissement, hélas utilisée en  France, dans le cas de l’abattage rituel. Madame Goy-Chavent insiste notamment sur les douleurs  extrêmes ressenties par les animaux au moment de l’égorgement sans étourdissement : des souffrances inacceptables, qui peuvent durer jusqu’à 14 minutes[1].

Madame Goy-Chavent signale que la dérogation à l’obligation d’insensibiliser les animaux avant leur abattage n’est pas justifiée. En effet, l’étourdissement peut tout à fait être compatible avec certains cultes , dès lors que l'animal, rendu inconscient, est toujours vivant. C’est le cas notamment pour l'étourdissement réversible, électrique.

En outre, la Sénatrice de l’Ain dénonce les dérives observées en France. On constate que 62% des ovins-caprins et 28 % des bovins sont abattus rituellement (notons tout de même que certains abattoirs pratiquent dès à présent l'abattage rituel avec étourdissement préalable)[2]. Or, les consommateurs juifs et musulmans ne représentent que 7% de la population française. Cette situation montre que cette dérogation s’est généralisée à l’insu des consommateurs et que des viandes provenant d'animaux non étourdis sont réorientées dans le circuit classique, sans étiquetage spécifique.

À l’initiative de la PMAF, certaines enseignes, comme Carrefour, ont aujourd’hui inscrit dans leurs cahiers des charges l’obligation d’étourdissement avant abattage. La marque Engagement Qualité Carrefour offre ainsi une garantie d’animaux abattus après étourdissement préalable.

La PMAF soutient vivement cette proposition de loi de la Sénatrice Sylvie Goy-Chavent et  appelle les citoyens à signer la pétition disponible sur le site Internet http://www.abattagerituel.com. À lire également sur ce site le texte complet de la proposition de loi.



[1] D’après le rapport d’expertise de l’INRA sur la douleur animale chez les animaux d’élevage, réalisé à la demande des ministères en charge de l’Agriculture et de la Recherche, publié le 8 décembre 2009.

[2] Enquête OABA 2006-2007