Actualités

13 02 2013

Un accord pour l'importation de porc non conforme aux normes UE


La Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) s’oppose fermement à la version actuelle du projet d’échanges commerciaux entre le Canada et l’UE.

 

Les 6 et 7 février derniers, Karel De Gucht, Commissaire européen au commerce, et Dacian Ciolos, Commissaire européen à l’agriculture et au développement rural, ont rencontré à Ottawa le ministre canadien du commerce extérieur Ed Fast, dans la continuité des négociations engagées sur cet accord[1]. La PMAF s’inquiète particulièrement du volet « importation de produits sensibles », qui prévoit des contingents pour l’importation de viande de porc canadienne au sein de l’UE [2]. Si cet accord aboutissait, l’UE contractualiserait l’importation de viande de porc non conforme aux exigences qu’elle impose à ses État membres en termes de protection animale.

La PMAF juge inacceptable que des produits ne répondant pas aux normes minimales européennes de bien-être animal puissent entrer sur le marché européen.

La PMAF demande donc au Commissaire européen de l’Agriculture chargé de négocier cet accord, d’inclure une clause exigeant le strict respect des minima réglementaires européens de protection animale. Elle appelle également le ministre de l’Agriculture français à plaider au niveau européen, pour que cette exigence soit bien inscrite dans cet accord.

Plus d'infos sur la position de la PMAF sur ce sujet, téléchargez le document pdf en cliquant ici.

Signez la pétition en ligne en cliquant ici

[1] Cet accord entend libéraliser les échanges commerciaux dans les domaines aussi variés que l’agriculture, l’automobile, les ressources naturelles ou le domaine pharmaceutique.
[2] Sources : Euractiv.com, article du 6 février 2013. EU-Canada trade deal delayed by agriculture spat et The globe and Mail, article du 5 février 2013 - Ottawa prepared to give up dairy tariffs for access to Europe's markets.