Actualités

29 09 2014

Unilever s’engage contre l’élimination de poussins mâles à la naissance


Le géant de l’agroalimentaire Unilever vient d’annoncer son engagement contre l’élimination des poussins mâles, en mettant en place des recherches pour le développement d’alternatives à cette pratique routinière dans  l’industrie de l’œuf.

 

Suite à sa décision de ne plus utiliser d’œufs de batterie d’ici 2020, Unilever s’attaque désormais à l’un des plus épineux problèmes de l’industrie de l’œuf : l’élimination des poussins mâles âgés de un jour. Les  producteurs d’œufs utilisent généralement des races spécifiques de poules, sélectionnées pour leur aptitude à la ponte. Ces races n’étant pas adaptées à la production de viande, les poussins mâles ne sont pas valorisés et sont donc abattus juste après leur éclosion. Chaque année dans le monde, plusieurs millions de poussins sont ainsi éliminés par gazage ou par broyage. La PMAF dénonce cette pratique et déplore l’absence l’alternative.

L’engagement d’Unilever consiste précisément à financer la recherche pour éviter l'élimination des poussins mâles. Ces travaux ont pour but de déterminer le sexe des poussins avant l’éclosion des œufs. Par ailleurs, l’entreprise tente également de trouver des solutions pour ne plus utiliser d’œufs dans certains de ses produits.

D’après Unilever, cette décision pourrait permettre de sauver plus d’un million de poussins mâles chaque année. La PMAF félicite le groupe de cet engagement fort – qui constitue une avancée majeure pour le bien-être animal – et suivra de très près l’avancée de ces travaux. Elle espère par ailleurs que d’autres parties prenantes s’engageront elles  aussi dans ce mouvement.

Plus d’infos : www.œufs.org