Actualités

26 02 2015

Wonderpoule félicite le groupe de supermarchés SCHIEVER


Depuis le 3 novembre 2014, l‘ensemble des supermarchés du Groupe Schiever (ATAC, bi1 et Maximarché) ne commercialisent plus aucun œuf de poules élevées en cage.

 

Le 25 février, la Protection mondiale des animaux de ferme et sa célèbre mascotte à  plumes Wonderpoule étaient à  Saulieu (21) dans un supermarché Bi1, pour féliciter le groupe Schiever de son initiative précurseur, en remettant le diplôme de « Bienfaiteur de la cause animale » à  M. Marlot, directeur du Magasin Bi1 de Saulieu et M. Frabboni, responsable Communication du groupe Schiever.

Schiever est en effet la première chaîne de distribution à  avoir supprimé les œufs de batterie de ses linéaires. Désormais, seuls des œufs de poules élevées en plein air, en élevage biologique ou au sol sont proposés à  la vente.

Ghislain Zuccolo, directeur général de la PMAF, « il s‘agit d‘une initiative exemplaire en France. Schiever répond ainsi à  la demande grandissante des consommateurs, qui réclament aujourd‘hui des produits plus respectueux du bien-être animal ». Il convient de noter qu‘en France, environ 7 poules pondeuses sur 10 vivent en cages, soit plus de 36 millions de poules.

L‘abandon progressif de l‘élevage des poules pondeuses en batterie est un mouvement qui semble inexorablement en marche en Europe, où les supermarchés sont de plus en plus nombreux à  cesser de vendre des œufs de batterie. C‘est le cas notamment de la plupart des enseignes en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Autriche et en Italie.

En France en 2013, Monoprix avait décidé de ne plus vendre d‘œufs de batterie sous sa marque distributeur. L‘initiative de Schiever va encore plus loin et vient d‘être suivie du groupe Colruyt, qui vient d‘annoncer à  son tour le retrait des œufs de poules élevées en cages de ses linéaires en France.

Schiver et PMAF