Actualités

30 07 2015

Belgique : l'abattage d'animaux sans étourdissement jugé illégal


La question des abattoirs temporaires qui seront en place à l’occasion des fêtes musulmanes en septembre prochain fait débat en Belgique. Appliquer ou détourner la réglementation ? Le Conseil d’État a tranché : l’étourdissement avant abattage est obligatoire sur les sites d’abattage temporaires.

 

C’est un projet d’arrêté proposé par la secrétaire d'État bruxelloise au Bien-être animal Bianca Debaets qui a relancé le débat en Belgique. Contrairement au ministre flammand chargé du bien-être animal Ben Weyts, Mme Debaets n’a pas opté pour une interdiction de l’abattage sans étourdissement mais pour une formation obligatoire des abatteurs confessionnels. Par ce choix, elle souhaite ainsi prévenir la recrudescence d’abattages clandestins, qui seraient opérés dans des conditions incontrôlables.

Le Conseil d'État a jugé ce projet d’arrêté illégal au regard de la réglementation européenne et inacceptable du point de vue du bien-être animal. En effet, la réglementation européenne n'autorise l'abattage sans étourdissement que dans un abattoir régulier. Les abattoirs temporaires ne sont donc pas habilités à s’en soustraire.

En France, WELFARM œuvre pour l'amélioration des conditions d'abattage des animaux dans la réglementation et sur le terrain. L’association sera très vigilante sur l’application de la réglementation lors des fêtes religieuses qui auront lieu en septembre prochain.

Plus d'informations concernant les conditions d'abattage : http://www.abattagerituel.com/