Actualités

2 09 2015

Face à la crise, le porc alternatif tire son épingle du jeu


Tandis que la crise porcine bat son plein, les alternatives à l’élevage conventionnel pourraient se révéler une solution pour sortir de l’impasse.

 

La crise porcine en quelques mots

En France, le prix de vente du porc est fixé par les acheteurs (grande distribution, abatteurs, industriels de la transformation…) et non pas en fonction des coûts de production. Soumis à une concurrence européenne affichant des prix « cassés », les éleveurs français ne disposent d’aucune marge de négociation et bon nombre d’entre eux rencontrent de grandes difficultés financières. Pour y faire face, les principaux acteurs de la filière, notamment la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles, continuent de défendre un modèle d'élevage intensif pourtant à bout de souffle.

Produire moins mais mieux, pour gagner plus

Pourtant, les élevages ayant fait le choix de se détourner de cette course à la production ne semblent pas être autant affectés par la crise de l’élevage. Ce sont les éleveurs de porcs bios et fermiers. Moins soumis à la cotation hebdomadaire, ils parviennent à vendre leur production en fonction de leurs coûts réels, ce qui leur permet d’être rémunérés à une juste valeur. Par ailleurs, beaucoup d’entre eux font le choix de la vente directe et diversifient leur production. En choisissant ce mode d’élevage, ils anticipent sur la réglementation et ne la subissent plus. Les coûts sont donc mieux maîtrisés. Pour Aloïs Vuillermet, ingénieur agronome et chargé d’études bien-être animal à WELFARM, « dans le contexte actuel, s’inscrire dans ce mode d’élevage peut se révéler une réelle opportunité pour les éleveurs porcins. En visitant de nombreux élevages de porc sur litière, nous avons constaté que la plupart des éleveurs qui étaient passés sur litière ou s’étaient convertis en bio vivaient mieux que lorsqu’ils faisaient de l’élevage conventionnel. »

Depuis plus de vingt ans, WELFARM soutient les modes d’élevage plus respectueux du bien-être des porcs, comme l’élevage sur litière. L’association diffuse actuellement un recueil d’expérience destiné aux professionnels et futurs professionnels de la filière porcine, afin de les encourager à se lancer vers ce mode d’élevage. Par ailleurs, dans le cadre de sa campagne Paillasson le cochon, WELFARM sensibilise petits et grands à la consommation responsable en encourageant les consommateurs à choisir des produits éthiques tels que le porc élevé sur paille, en plein air ou biologique.

Plus d’informations sur : www.paillassonlecochon.com et objectif-litiere.fr