Actualités

28 07 2016

Une proposition de loi pour un abattage plus respectueux des animaux


Les députés Geneviève Gaillard (PS) et Jacques Lamblin (LR) ont déposé la semaine dernière une proposition de loi pour un abattage visant à éviter toute souffrance aux animaux lors de leur abattage.

 

Les deux députés, vétérinaires de formation, travaillaient sur cette proposition de loi avec le conseil de l’ordre des vétérinaires depuis 2015.

Signé par 72 autres députés dont Laurence Abeille et Hervé Gaymard, ancien ministre de l’Agriculture, le texte porte plusieurs des demandes des associations de protection animale en matière d’abattage, notamment :

 

  • L’étourdissement systématique de tous les animaux, sans dérogation possible ;
  • La mise en place d’une vidéosurveillance au poste de saignée et de mise à mort de l’animal ;
  • Une formation professionnelle initiale et continue obligatoire pour tous les abatteurs, avec évaluation périodique des compétences.

 

WELFARM avait exprimé ces demandes, parmi d’autres, lors de son audition par la commission d’enquête parlementaire sur les abattoirs et salue donc l’initiative de Geneviève Gaillard et Jacques Lamblin.

L’association espère que ces mesures seront soutenues et enrichies par les conclusions de la commission d’enquête parlementaire sur les abattoirs qui devraient être publiées à la rentrée.

L’association espère que ces mesures seront soutenues et enrichies par les conclusions de la commission d’enquête parlementaire sur les abattoirs qui devraient être publiées à la rentrée et que cette proposition de loi sera mise à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale. Cela permettrait qu’un véritable débat sur les conditions d’abattage des animaux ait enfin lieu, et que les demandes formulées dans le texte soient a minima considérées par l’ensemble des députés.