Actualités

19 12 2016

Carrefour s'engage pour les poules pondeuses


Carrefour France a annoncé aujourd’hui son engagement à cesser la commercialisation d’œufs issus d’élevage en cage d’ici 2020 pour ses marques. L'enseigne annonce également qu'elle travaillera en étroite collaboration avec ses fournisseurs pour étendre cette démarche à tous les œufs du rayon d’ici 2025[1].

 


Carrefour sort les poules des cages

D’ici 2020, l’ensemble des œufs à marque Carrefour proviendront de systèmes d'élevages alternatifs à la cage : ce sont ainsi 1,9 millions de poules qui ne seront pas élevées en cage chaque année !

Aujourd’hui, 70% des œufs coquilles à marque Carrefour sont déjà issus d’élevages de poules élevées en plein air. Pour parvenir à bannir complètement les œufs de batterie de ses marques, le distributeur proposera une contractualisation spécifique sur 3 ans minimum à ses partenaires afin d’accompagner la transition vers des systèmes alternatifs à l’élevage en cage.

La concrétisation d’une démarche globale initiée en 2008 avec WELFARM

Cet été, Carrefour avait déjà publié sa politique bien-être animal et dressé un état des lieux de ses réalisations.

En effet, WELFARM accompagne Carrefour depuis 2008 sur les problématiques de bien-être des animaux d’élevage. Ce travail a déjà permis d’obtenir plusieurs engagements concrets : par exemple, à ce jour, 100% des mayonnaises à marque Carrefour sont réalisées avec des œufs de poules élevées en plein air et 100% de la viande de bœuf Filière Qualité Carrefour est issue d’animaux ayant accès au pâturage.

Progressivement, Carrefour étendra ses engagements aux autres problématiques de bien-être rencontrées par ces espèces ainsi qu’à l’amélioration de l’ensemble des pratiques dans les autres filières animales. Ce travail passera notamment par la définition de plans de progrès.

D’autres initiatives concrètes à venir pour les animaux

Par ailleurs, l’enseigne a confirmé à WELFARM le développement d’offres alternatives dès 2017. Dans le cadre de ses filières Qualité, l’enseigne proposera ainsi :

  • une viande de lapin issue d’animaux élevés dans un nouvel habitat, hors cages, avec un milieu de vie enrichi ;
  • un lait de vaches issu d’élevages pratiquant le pâturage saisonnier ;
  • une viande de dinde issue d’animaux élevés en plein air.

L’année prochaine, Carrefour proposera également de la viande issue de porcs élevés en plein air sous sa marque Reflets de France.

WELFARM continuera à accompagner Carrefour et ses partenaires et s’attachera à suivre l’avancement des engagements pris par l’enseigne.

L’association poursuivra également son travail avec d’autres acteurs de l’agroalimentaire et de la distribution vers une meilleure prise en compte du bien-être animal.

[1] L’interprofession de l’œuf prépare la mise en œuvre, dès 2017, d’un plan d’action afin de réduire la part des œufs de poules élevées en cage dans la production nationale. L’objectif annoncé est de passer de 68% de poules élevées en cage à 50% en 2022. Pour y parvenir, l’interprofession appelle les partenaires de la filière, notamment les distributeurs, à soutenir ce plan d’action.