Actualités

28 03 2017

La détention par l‘homme de 35% des animaux en Europe n‘est pas encadrée


Un récent rapport du Parlement européen révèle que la détention de plusieurs millions d‘animaux en Europe n‘est encadrée par aucun texte législatif. De plus, la plupart des espèces domestiquées les plus représentées en Europe comme les truites, les saumons, les lapins de chair, les canards ou les dindes ne bénéficient d‘aucune protection spécifique alors même que l‘élevage de ces animaux rassemble près de 2 milliards d‘individus par an.

 

Le récent rapport (Le bien-être animal dans l‘Union européenne, commandité par le Département Droits des citoyens et affaires constitutionnelles du Parlement européen et rédigé par le Professeur émérite Donald M. BROOM de l‘Université de Cambridge) pointe du doigt le manque d‘avancées législatives de ces dernières années pour protéger les animaux détenus par l‘homme en Europe et constate des effets négatifs de ce manque de proactivité, tant sur les animaux que sur l‘image de l‘Europe  : le bien-être animal n‘est pas aussi bien pris en compte que ce que les instances européenne laissent penser.

Pourtant, les 45 textes législatifs encadrant, à  l‘heure actuelle, la détention d‘animaux en Europe ont eu des répercussions positives sur l‘évolution des conditions de détention de ces animaux, leur santé, la préservation de la biodiversité et la compétitivité de l‘Europe au niveau mondial. C‘est la raison pour laquelle WELFARM, depuis sa création en 1994, œuvre pour créer une réglementation protégeant les animaux d‘élevage pour les espèces non couvertes.

Les citoyens français sont également de plus en plus sensibilisés aux questions relatives à  la protection et au bien-être des animaux, au même titre que l‘ensemble des citoyens européens, comme l‘a révélé le récent Eurobaromètre consacré à  cette thématique.

Le rapport conclue à  l‘urgence de protéger toutes les espèces détenues par l‘homme tant pour l‘élevage que pour le divertissement ou l‘expérimentation animale et de veiller à  la bonne application des règlementations déjà  existantes.

Lien vers le rapport  en français : cliquez ici.

Lien vers notre pétition exigeant une réglementation pour protéger les dindes d‘élevage  : viedevinde.fr