Actualités

31 03 2017

Le décret bien-être animal dans la restauration collective souffle sa première bougie !


 

Très concrètement, le décret d‘application relatif aux marchés publics entré en vigueur le 1er avril 2016 permet à  des milliers de cantines de privilégier des produits plus respectueux des animaux dans leurs approvisionnements.

WELFARM s‘était battue pour obtenir cette avancée et travaille à  présent pour que la restauration collective publique mette à  profit cette possibilité  !

Pour Hélène Gauche, chargée de l‘intégration du bien-être animal dans les politiques RSE-RSO à  l‘association WELFARM, « Il s‘agit d‘une formidable opportunité ! Depuis le 1er avril dernier, les acteurs de la restauration collective publique peuvent faire figurer le bien-être animal parmi leurs critères d‘approvisionnements et ainsi proposer des repas plus éthiques ». De quoi changer la vie de milliers d‘animaux chaque année  ! Mais encore faut-il que les collectivités et établissements publics décident de faire appel à  cette possibilité…

Certaines communes, comme celles de Mouans-Sartoux ou Langouà«t ont fait le choix du 100% bio dans les menus de leurs cantines depuis longtemps. Cependant, ces initiatives font encore figure d‘exception et, un an après la parution du décret, rares sont les collectivités à  avoir changé leur mode d‘approvisionnement de manière significative. Qu‘à  cela ne tienne, dans les mois à  venir, WELFARM entend bien renforcer son travail auprès des établissements soumis au code des marchés publics pour provoquer le changement  !