Actualités

10 04 2017

Auchan rejoint les rangs des distributeurs engagés pour les poules pondeuses


Vendredi 7 avril, Auchan a annoncé, à son tour, sa décision de supprimer les œufs de poules élevées en cage des rayons de tous ses magasins, d’ici 2022 pour les œufs commercialisés sous marque distributeur, et d’ici 2025 pour l’ensemble du rayon. WELFARM salue cet engagement qui confirme le mouvement de fond qui s’opère en France vers une sortie de l’élevage des poules pondeuses en cage.

 

L’engagement d’Auchan Retail France sur les œufs

Auchan Retail France annonce la suppression des œufs de poules élevées en cage pour l’ensemble de ses marques distributeurs à échéance 2022, alors que la plupart des autres distributeurs ont pris cet engagement à horizon 2020, ou avant. En effet, Auchan explique souhaiter "accompagner" ses fournisseurs, "en tenant compte du rythme d'adaptation des producteurs", déjà bousculés par les engagements pris par d’autres distributeurs.

La filière réfléchit à l’élevage de demain

Les engagements successifs des distributeurs et des principaux acteurs de la restauration collective pour la suppression des œufs issus de poules élevées en cage ont conduit la filière à engager une réflexion sur l’avenir de la production d’œufs en France. Ainsi, le CNPO (Comité National pour la Promotion de l'Œuf) présentait en fin d’année 2016 son Contrat Sociétal d’Avenir qui fixe notamment l’objectif d’atteindre 50 % de poules pondeuses en élevages alternatifs d’ici 2022 (contre 32 % en 2016).

Reste cependant à définir ce que seront les élevages alternatifs de demain : les élevages au sol tels qu’ils existent aujourd’hui en France ne permettent pas aux poules pondeuses d’exprimer l’ensemble de leurs comportements naturels, paramètre pourtant indispensable à leur bien-être. WELFARM a alerté la filière sur le risque d’une simple conversion des élevages en cage vers des élevages au sol.

Ainsi, consciente du risque d’un mouvement similaire de rejet de l’élevage au sol d’ici quelques années, la filière réfléchit à un nouveau modèle d'élevage alternatif : un code « 2 + » qui garantirait par exemple l’accès des poules à un jardin d’hiver (cour extérieure protégée des intempéries).

Restent les produits transformés à base d’œufs, oubliés des distributeurs… Un nouveau combat que WELFARM a d’ores et déjà initié.