Actualités

22 11 2010

L’UNESCO honorerait-elle la production de foie gras ?


Depuis le 16 novembre 2010, le repas gastronomique des Français est inclus par l'UNESCO dans la « liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité ». Implicitement, l’organisation internationale glorifie donc la production de foie gras...

 

...de magrets de canard, de chapons ainsi que la multitude de mets français qui engendrent de la souffrance animale.

C’est du moins ainsi que l’a entendu le CIFOG (l’interprofessionnelle du foie gras) qui dans le journal « Les Marchés » du 17 novembre, précise que cette reconnaissance « contribue encore davantage au rayonnement des produits de la gastronomie française dans le monde entier, à l’image du foie gras ».

Cette inscription a été décidée par les vingt quatre États membres du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Les décisions de ce comité sont suivies avec attention dans le monde entier par des communautés de plus en plus conscientes de l’importance de sauvegarder leur patrimoine. D’après ce comité : « Le repas gastronomique met l’accent sur le fait d’être bien ensemble, le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature. » Rappelons que par définition, le foie gras français est issu du foie d'un canard ou d'une oie spécialement engraissé par gavage. Suralimentés de force, ces animaux subissent lésions, douleurs et stress ; le plus grand nombre est enclavé dans des cages individuelles. Cette méthode d’alimentation forcée n’a évidemment rien de naturel !

badge contre le foie grasLa Protection mondiale des animaux de ferme regrette que l’état français déploie si peu d’efforts, pour ne pas dire aucun, pour trouver une alternative au gavage. Face à cet immobilisme, la production de foie gras industrielle est toujours florissante. Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, n’oubliez pas d’affirmer haut et fort : « Non au foie gras ! ».

plus Commander notre Badge « Non au foie gras ! »