Actualités

21 12 2010

Un accord européen pour bannir la castration des porcelets


Arrêt de la castration chirurgicale des porcelets d'ici 2018, obligation de prise en compte de la douleur lors de cette opération d'ici 2012.

 

Telles sont les promesses obtenues par la protection animale à l'échelle européenne. La PMAF, qui a participé aux différents débats, s'en félicite et espère que les échéances seront respectées.

La castration des porcelets à vif est une pratique très courante. Pour autant, personne n'y trouve son compte. Les porcelets, en premier lieu, en souffrent sur le moment et jusqu'à 4 jours après l'acte, puisqu’ils sont castrés à vif sans aucune forme d’anesthésie. Cette mutilation est considérée comme une contrainte par les éleveurs, d'autant que les porcs castrés grossissent moins bien et moins vite que les verrats (mâles entiers).

La castration, réalisée pour éviter une odeur trop forte dans la viande, est en passe d'être obsolète. Toutes les parties prenantes se sont accordées pour la supprimer, suite aux discussions menées par la Commission Européenne.

Parmi les premiers signataires de la déclaration, on compte la Fédération vétérinaire européenne, l’INRA, Breiz Europe, etc.

detailsLa déclaration peut être téléchargée sur le site de la Commission européenne.

detailsVous pouvez signer le manifeste pour un élevage respectueux des cochons et retrouver plus d'informations sur notre site dédié www.paillassonlecochon.fr