newsletter
Découvrez la Hardonnerie, la ferme de WELFARM
NOTRE PAGE FACEBOOK
1 10 2019

Le ministre de l'Agriculture prépare des annonces « ambitieuses » sur le bien-être animal… sans consulter les ONG !


Ce 1er octobre, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation répondait aux questions de Jean-Jacques Bourdin sur BFM.TV.

 

 

Le ministre de l'Agriculture a déclaré une fois encore que le Gouvernement fera, courant octobre, des annonces fortes en matière de bien-être animal.

« Nous devons avancer comme jamais sur le bien-être animal », affirme-t-il. Castration à vif des porcelets et broyage des poussins semblent être à l’ordre du jour mais le ministre botte une nouvelle fois en touche et maintient le suspense… Cependant, s’il annonce fièrement être en pleine concertation avec les filières d’élevage, il mentionne simplement qu’il recevra les associations « pour leur en parler ». Le rendez-vous prévu à cet effet le 3 octobre vient pourtant d’être reporté au 29, alors que les mesures devraient être annoncées courant octobre. Nul doute que la voix des ONG ne pèsera, cette fois encore, que très peu dans la balance !

 Bien que le ministre de la Transition écologique et solidaire ait ouvert, depuis des mois, le débat avec les ONG sur le sujet de la faune sauvage captive, le ministre de l’Agriculture a choisi de faire cavalier seul. Didier Guillaume souhaite annoncer aux ONG des mesures décidées unilatéralement, sans aucune concertation préalable.

A la veille de l’ouverture du sommet de l’élevage, les associations ont donc décidé d’unir leurs voix afin de rappeler leurs attentes concrètes pour l’amélioration du bien-être des animaux, et appellent le Ministre à faire preuve de transparence et d’une véritable volonté politique afin de réconcilier les acteurs de l’élevage et la société civile.  

Lire le communiqué de presse