Sur le grill #3 : non au veau sur caillebotis !

veau barbecue

Ces jeunes animaux sont enfermés à vie et reçoivent une nourriture contre-nature.

 

Magret de canard, carré de veau, cuisse de poulet… La saison des barbecues bat son plein et il y a l’embarras du choix dans les boucheries et sur les étals des supermarchés. Pourtant, derrière les packagings prometteurs se cachent des conditions de production bien peu reluisantes pour bon nombre d’animaux. Il est pourtant possible de consommer différemment. Alors, pourquoi ne pas mettre un peu d’éthique au menu des vacances ? WELFARM passe au grill les viandes de l’été et pointe du doigt trois productions particulièrement préjudiciables aux animaux.

Des brochettes de veau anémié et enfermé à vie

Les veaux passent les deux premiers mois de leur vie dans des boxes individuels, où ils peuvent à peine bouger. Puis, ils sont engraissés à plusieurs, enfermés dans des enclos souvent dépourvus de litière. Ces veaux ne sortiront jamais dans les prés. Quant à leur alimentation, elle est essentiellement liquide, très peu pourvue en fibres de peur de trop roser la viande. L’absence de fourrages et la restriction en fibres est source d’anémie et altère le développement normal de leur système digestif.

En savoir plus sur l’élevage des veaux

QUE CHOISIR POUR MON BARBEUC’ ?

Du veau sur paille, identifiable par une mention sur l’étiquette. Le cas échéant, éviter la viande de veau, notamment si elle est blanche : cela signifie qu’elle provient d’animaux souffrant de carences en fer.

Plus d'infos Consomm'action ? Téléchargez nos guides