Actualités

6 02 2012

L‘abattage sans étourdissement mieux encadré


Un nouveau décret limite dorénavant l‘abattage sans étourdissement à  des commandes commerciales spécifiques.

 

depliant abattageLe décret n°2011-2006, qui entrera en vigueur au 1er juillet 2012, exige des abattoirs une justification à  l‘abattage sans étourdissement par l‘enregistrement des commandes commerciales spécifiques. Ainsi, les abattoirs devront prouver que les animaux non étourdis sont bien destinés à  un marché religieux (viande Halal ou Kasher). Ce nouvel élément règlementaire français entraînera de manière certaine une réduction du nombre d‘animaux abattus sans étourdissement.

Par ce décret, le gouvernement répond à  une des principales revendications des associations de protection animale relayées par la campagne de la PMAF et de sept autres associations (1). En 2010, cette campagne avait permis d‘informer les consommateurs sur la réalité des pratiques d‘abattage des animaux. Elle dénonçait l‘utilisation abusive de la dérogation à  l‘étourdissement, autorisée dans le cadre de certaines pratiques religieuses (2) mais qui, sur le terrain, concernait près de 20% des bovins et 50% des ovins-caprins, soit respectivement 3 et 7 fois plus que la demande religieuse.

La PMAF se félicite de ce renforcement règlementaire mais restera très vigilante quant à  son application effective. Rappelons également que la seule façon d‘éviter des souffrances inutiles lors de la mise à  mort reste l‘étourdissement. Nous continuerons ce combat jusqu‘à  ce que chaque animal soit abattu sans douleur.

Plus d‘informations sur www.abattagerituel.fr

(1) : œuvre d‘Assistance aux bêtes d‘Abattoirs, Fondation Brigitte Bardot, Conseil Nationale de la Protection Animale, Fondation Assistance aux Animaux, Société Nationale pour la défense des Animaux et Association Stéphane Lamart.

(2) : Dérogation prévue par l‘article 5 point 2 de la directive 93/119/CE sur la protection des animaux au moment de leur abattage ou de leur mise à  mort.