Actualités

14 05 2016

WELFARM lance sa campagne #couic2018 contre la castration à  vif des porcelets


Aujourd‘hui, 85% des porcs mâles élevés en France sont castrés à  vif. Ainsi, chaque année, 10 millions d‘animaux sont victimes de cette pratique douloureuse alors que des alternatives existent.

 

En signant la Déclaration de Bruxelles[1], certains acteurs se sont engagés à  mettre fin à  la castration à  vif d‘ici 2018. A l‘approche de cette date butoir, et face à  l‘immobilisme des différentes parties prenantes, WELFARM lance une campagne de sensibilisation du grand public et de mobilisation des acteurs de la filière. L‘objectif de cette campagne  est de convaincre de la nécessité d‘abandonner la castration à  vif des porcelets en recourant aux alternatives existantes. En effet, la castration à  vif est extrêmement douloureuse et la souffrance des porcelets persiste plusieurs jours après l‘intervention.

En France, la castration est pratiquée sans anesthésie de manière routinière sur 10 millions de porcelets chaque année afin de prévenir l‘apparition d‘une odeur incommodante pour le consommateur à  la première cuisson de la viande de certains porcs mâles.

 

Une pratique inadmissible

La castration à  vif des porcelets est évidemment inacceptable d‘un point de vue éthique, mais elle est également complètement disproportionnée. En effet  :

  • le pourcentage de mâles dont la viande présente cette odeur est extrêmement faible (moins de 5% d‘entre eux sont concernés)  ;
  • des alternatives avantageuses économiquement pour les éleveurs et garantissant une viande sans odeur et sans danger pour le consommateur existent et sont déjà  utilisées en France. Ces alternatives contribuent également indirectement à  la protection de l‘environnement  ;
  • la castration à  vif des porcelets est déjà  interdite dans certains pays (Suisse, Suède, Norvège), et elle est marginale dans d‘autres (Pays-Bas, Royaume-Uni, Espagne, Colombie…).

Malgré cet état de fait, les porcelets continuent à  subir cette mutilation douloureuse de façon quasi-systématique.

WELFARM mobilisée

Depuis 2010, notre association mène campagne pour obtenir l‘interdiction de cette mutilation. En 6 ans, peu de choses ont changé, WELFARM a ainsi décidé de lancer une grande campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux et sur le terrain, à  travers une tournée nationale qui débutera le lundi 16  mai  2016 et se terminera par la remise d‘une pétition au ministère de l‘Agriculture le jeudi 26  mai  2016.

En parallèle, WELFARM rencontrera des professionnels de la filière (groupements d‘éleveurs, industries de la transformation et enseignes de la grande distribution) afin de les inciter à  faire progresser leurs pratiques. Des rendez-vous ont été planifiés avec certains d‘entre eux dans chacune des villes de la tournée, mais tous n‘ont pas accepté de nous rencontrer.

Actuellement, en France, seule la coopérative Cooperl qui abat 5 millions de porcs par an et l‘enseigne Carrefour se sont clairement engagées pour l‘arrêt de la castration à  vif des porcelets. L‘échéance de 2018 approche et WELFARM est plus que jamais mobilisée pour faire avancer tous les acteurs de la filière sur ce sujet.

Agissez à  nos côtés  !

Il est crucial de faire connaître cette pratique au plus grand nombre  : nous vous encourageons donc à  partager notre site dédié et notre vidéo de campagne :  http://couic2018.fr

Sur ce site, vous pourrez également signer notre pétition, qui a déjà  recueilli près de 100  000 soutiens, et interpeller les acteurs de la filière qui n‘ont pas répondu à  nos sollicitations afin qu‘ils acceptent de nous rencontrer à  ce sujet.

Enfin, si vous souhaitez nous aider à  sensibiliser les consommateurs, sachez que l‘équipe de WELFARM et sa mascotte Paillasson le cochon seront présentes  :

  • Lundi 16 mai à  Auxerre
  • Mardi 17 mai à  Bourges
  • Mercredi 18 mai à  La Roche-sur-Yon
  • Jeudi 19 mai à  Nantes
  • Vendredi 20 mai à  Saint-Brieuc
  • Samedi 21 mai à  Rennes
  • Dimanche 22 mai au Mans
  • Lundi 23 mai à  Alençon
  • Mardi 24 mai en région parisienne
  • Mercredi 25 mai en région parisienne
  • Jeudi 26 mai à  Paris

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez davantage d‘informations sur notre campagne, contactez le département Campagnes au 03.87.36.46.05, ou écrivez-nous sur benevoles@welfarm.fr.



[1] Déclaration européenne sur les alternatives à  la castration chirurgicale des porcelets, consultable en ligne sur :http://www.alternativepig.eu/partnership/declaration.html