Actualités

20 05 2016

#couic2018 : un bilan de notre campagne contre la castration à  vif des porcelets à  mi-parcours


Depuis lundi, WELFARM est en tournée dans toute la France pour informer le grand public sur les conditions dans lesquelles plus de 10 millions de porcelets mâles sont castrés à  vif chaque année et faire pression sur les acteurs concernés. Retour sur cette première semaine.

 

Auxerre, Bourges, la Roche-sur-Yon, Nantes, Saint-Brieuc… Paillasson le cochon a déjà  bien voyagé. C‘est dans ces cinq villes que notre équipe a installé le stand de WELFARM ces derniers jours. Les animations de sensibilisation proposées ont convaincu le public de la nécessité d‘agir pour mettre fin à  la castration à  vif des porcelets et notre mascotte Paillasson le cochon a eu beaucoup de succès.

Au cours de cette première semaine, nous avons aussi rencontré les groupements d‘éleveurs Porc bio Cœur de France, Cochons de Bretagne, ainsi que le réseau Cohérence et les responsables de la marque Fleury Michon. Ces premiers rendez-vous se sont bien passés. Nos interlocuteurs se sont montrés ouverts au dialogue, et des nouveaux jalons ont été définis avec eux.

Vous êtes nombreux à  avoir relayé notre campagne via Twitter et Facebook, en partageant nos publications ou en vous adressant directement aux acteurs réticents. Grâce à  votre mobilisation et aux nombreux tweets, lettres et messages Facebook que vous leur avez envoyés, Herta a finalement accepté de nous rencontrer  et un rendez-vous a été planifié vendredi prochain  ! Merci à  vous tous  ! Le combat n‘est cependant pas terminé car d‘autres acteurs n‘ont toujours pas répondu à  notre demande. Continuez à  solliciter leurs services clients en ligne et sur les réseaux sociaux  : la liste est disponible sur www.couic2018.fr !

Enfin, nous tenons à  remercier les associations qui ont relayé notre campagne auprès de leurs membres, et notamment la Fondation Brigitte Bardot, Animalter, France Nature Environnement, le Collectif Plein Air et Eurogroup For Animals.