Actualités

25 05 2016

68 % des poules pondeuses vivent une vie infernale en cage


Les images filmées par l‘association L214 dans un élevage intensif de poules pondeuses de l‘Ain montrent la terrible réalité de la vie des poules en cage, au-delà  de l‘état sanitaire déplorable de cet élevage. WELFARM se bat depuis plus de 20 ans pour que les poules pondeuses ne soient plus élevées en cage et aient accès au plein air.


 

Les conditions de vie des poules en cage sont inacceptables et l‘état sanitaire de cet élevage de l‘Ain les rend encore plus effroyables. La présence de cadavres en décomposition et une telle prolifération de parasites témoignent de manquements inadmissibles à  une réglementation déjà  trop peu exigeante quant à  la qualité des conditions de vie des poules pondeuses. L‘éleveur a l‘obligation d‘inspecter tous les animaux, et d‘éliminer les cadavres, au moins une fois par jour, mais aussi de maintenir propres ses installations. La propreté est la première prévention du parasitisme dont souffrent souvent les poules en élevage. Les poux rouges provoquent de violentes démangeaisons et, en cage, les poules ne peuvent prendre de bains de poussière pour tenter de les apaiser. Les parasites favorisent le picage et le cannibalisme, troubles du comportement consistant à  donner des coups de bec aux autres poules et qui sont sources d‘une grande souffrance et de mortalité.

Au-delà  des manquements d‘ordre sanitaire, les images filmées dans cet élevage montrent la terrible réalité des conditions de détention des poules en cage. Ces cages sont dites aménagées, car depuis l‘entrée en vigueur en 2012 de la Directive européenne 1999/74/CE protégeant les poules pondeuses, elles doivent comporter quelques aménagements dont une zone appelée nid et un perchoir. Ce dernier, à  peine surélevé du sol, permet tout juste aux poules de soulager temporairement leurs pattes de la dureté du sol grillagé mais en aucun cas de se percher en hauteur pour se sentir en sécurité.

Aujourd‘hui, 68% des poules pondeuses, soit  environ 32 millions, vivent dans ces cages. Dans ces conditions, les poules ne peuvent exprimer leurs comportements naturels de base, ce qui induit de nombreuses frustrations et un état de stress chronique. Gratter le sol, aménager un nid pour pondre, prendre des bains de poussière, déployer et battre des ailes sans être gêné par des congénères sont autant de besoins fondamentaux qui ne peuvent être satisfaits en cage.

WELFARM dénonce depuis plus de 20 ans les conditions de vie des poules pondeuses élevées en cage et se bat pour que les normes minimales réglementaires relatives à  leur protection progressent et pour que l'élevage en plein air devienne la norme.

Consultez ici notre page d‘information sur les modes d‘élevage des poules pondeuses.