Actualités

7 06 2016

#couic2018 : la tournée est terminée mais la campagne continue


Du 16 au 27 mai, WELFARM a sillonné les routes de France à  la rencontre du grand public, des professionnels de la filière porcine, de l‘agro-industrie et de la distribution pour dénoncer la castration à  vif des porcelets. Cette tournée s‘est conclue par la remise des 110  294 pétitions au Ministère de l‘Agriculture. Retour sur nos différentes actions.

 

10 jours, 10 dates pour faire connaître l‘horreur de cette pratique

De Rennes à  Paris en passant par La Roche-sur-Yon et Saint-Brieuc, l‘équipe de WELFARM, accompagnée de sa mascotte Paillasson le cochon, a sensibilisé le grand public à  la souffrance occasionnée par la castration à  vif des porcelets.

Une pétition de 110  294 signatures remise au ministre de l‘Agriculture

Vous avez également été nombreux à  agir en vous rendant sur notre site couic2018.fr. Notre pétition contre la castration à  vif des porcelets a ainsi récolté plus de 110  000 signatures  : un beau chiffre qui nous a permis de présenter nos demandes auprès du ministère de l‘Agriculture mercredi 25 mai (voir le détail de notre rencontre ici).

Une série de rencontres professionnelles en demi-teinte

En parallèle de la tournée grand public, WELFARM a rencontré les principaux acteurs de la filière et de la grande distribution afin de les inciter à  se tourner vers les alternatives à  la castration à  vif des porcelets.

Si tous se sont montrés ouverts au dialogue, seules quelques marques et enseignes semblent prêtes à  évoluer concrètement et rapidement sur la question. Et Herta vous a entendu  ! Grâce à  vos messages de sollicitation, la marque a finalement accepté de nous rencontrer vendredi 27 mai et a pris des engagements positifs pour les cochons.

Découvrez les positions de tous les acteurs rencontrés en vous rendant sur couic2018.fr.

Et maintenant ?

De premiers jalons ont été posés avec certains professionnels mais la pression du grand public reste indispensable pour accélérer les choses et mettre fin à  cette mutilation.

Ainsi, WELFARM accompagnera les acteurs soucieux de se tourner vers les alternatives à  la castration à  vif, mais l‘association souhaite continuer sa campagne grand public en parallèle et prévoit de nouvelles actions en région.

Et vous ?
  • Tant qu‘aucune mesure forte ne sera prise par le gouvernement dans le sens de l‘interdiction de la castration à  vif des porcelets et de la promotion des alternatives, nous vous invitons à  continuer à  signer notre pétition pour faire entendre votre mécontentement.
  • Consultez le bilan de nos rencontres avec les professionnels sur couic2018.fr et continuez à  écrire aux acteurs qui n‘ont toujours pas accepté de nous rencontrer et à  ceux qui n‘ont pas envie de changer leurs pratiques  !
  • La force du nombre a déjà  fait ces preuves, aussi nous vous invitons à  diffuser notre vidéo et notre site couic2018.fr à  vos contacts et sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi aller plus loin en contactant le Département Campagne à  l‘adresse benevoles@welfarm.fr ou par téléphone au 03.87.36.46.05 pour  :
    • Commander gratuitement des flyers et les distribuer à  votre entourage ou dans votre quartier.
    • Participer à  une action de sensibilisation avec l‘une de nos délégations locales.