Actualités

3 01 2017

Soutenons la proposition de loi visant à  renforcer la protection des animaux à  l‘abattoir


Le 12 janvier prochain, une proposition de loi sera débattue à  l‘Assemblée nationale pour encadrer plus strictement les conditions d‘abattage, et nous avons besoin de vous  !

 

Comment agir ?

Demandez à  votre député de voter la proposition de loi avec l‘amendement sur l‘installation de caméras de contrôle le 12 janvier à  l‘Assemblée nationale.

Pour trouver les coordonnées de votre représentant à  l'Assemblée nationale, rendez-vous  sur le site de l'Assemblée nationale (indiquez votre ville puis cliquez sur la fiche du député pour trouver son email).

Adressez-lui ce message (en personnalisant Madame la Députée/Monsieur le Député, et en mettant pour objet  : Séance publique du 12 janvier)  :

« Comme une majorité de Français, j‘ai été choqué(e) par les mauvais traitements dont sont victimes les animaux en abattoirs et il apparaît urgent de prendre des mesures fortes pour mettre un terme aux abus dénoncés par les associations de protection des animaux depuis de nombreuses années. Le 12 janvier, vous aurez la possibilité d‘agir lors de la discussion, en séance publique, de la proposition de loi n°4312.

L‘installation de caméras de contrôle vidéo sera proposée via l‘amendement présenté par le rapporteur Olivier Falorni.  Je vous demande de soutenir cet amendement qui permettra de pallier, en partie, l‘insuffisance des contrôles vétérinaires sur la manipulation et la mise à  mort des animaux.

Je compte sur vous et vous transmets mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année riche en échéances électorales.

Bien cordialement, »

Rappel du contexte

Depuis de nombreuses années, les associations de protection animale tirent la sonnette d‘alarme et dénoncent les dérives dont sont victimes les animaux à  l‘abattoir  : étourdissements manqués, personnel insuffisamment formé réalisant de mauvais gestes, contrôles insuffisants, matériel vieillissant et inefficace, sanctions non dissuasives, etc.

Les vidéos publiées par L214 ont contribué à  mettre ce sujet à  l‘agenda et  une  commission d‘enquête parlementaire s‘est saisie du sujet en avril 2016.

Le rapport final de la commission fut salué par bon nombre de parties prenantes dont WELFARM.

Le président de la commission d'enquête M. Falorni a déposé une  proposition de loi intitulée « respect de l‘animal en abattoir  ». Ce texte, moins ambitieux que le rapport initial, comportait tout de même plusieurs articles prometteurs dont celui, indispensable, instaurant des caméras de contrôle vidéo au poste de mise à  mort des animaux.

Avant son examen en plénière, la proposition de loi a été débattue au sein de la  commission des affaires économiques  qui a rejeté l‘article relatif à  l‘installation de caméras de contrôle suscitant, par là  même, de vives réactions de la part des protecteurs des animaux.

Mécontent, le député Falorni a voté contre sa propre proposition de loi avant de réintroduire, début janvier, sous forme d‘amendement, l‘instauration de caméras de contrôle.

Ce qu‘il faut retenir

Après des années de combat de la part des défenseurs des animaux, la proposition de loi « respect de l‘animal en abattoir  » constitue une avancée importante que nous nous devons de  soutenir dans son intégralité avec l‘amendement sur l‘installation de caméras de contrôle. Face à  une classe politique souvent réfractaire à  agir en faveur des animaux, nous devons faire entendre notre voix  ! Les 10 associations auditionnées dans le cadre de la commission d‘enquête parlementaire ont écrit une lettre commune à  l‘ensemble des députés leur demandant de voter la proposition de loi amendée. Pour soutenir notre démarche,  nous en appelons également à  votre mobilisation.