Actualités

31 05 2017

Du plein air pour les laitières !


A l’occasion de la journée mondiale du lait et en pleine semaine du développement durable, WELFARM rappelle l’importance de l’accès au pâturage pour les ruminants.

 

Entrave à la liberté de mouvement, densités plus élevées, impossibilité de satisfaire leurs comportements de prise alimentaire, l’élevage en zéro pâturage est préjudiciable au bien-être des animaux sur de nombreux points.

Conscients de l’importance de l’accès au pâturage, plusieurs pays ont d’ores et déjà formulé des exigences claires concernant cet enjeu. C’est par exemple le cas de la Suède, la Norvège et la Finlande où le pâturage des vaches laitières 6h/jour pendant les 2 à 4 mois d’été est obligatoire.

En France, une situation qui diffère selon les espèces

Malgré le récent développement des fermes-usines (1000 vaches), la France demeure un pays de pâturage pour les vaches qui sont 93% à avoir accès au pré toute ou partie de l’année. Les moutons sont, quant à eux, une grande majorité à bénéficier d’un accès à l’extérieur.

Une situation bien différente en ce qui concerne les chèvres laitières : seules 40% d’entre elles sont élevées en plein air au moins une partie de l’année. Face à ce constat, WELFARM a interpellé la filière caprine afin de rendre le pré aux chèvres.

WELFARM souhaite que l’accès au pâturage soit systématique pour tous les ruminants, dès que les conditions climatiques le permettent.