Actualités

16 08 2017

Votez pour le pâturage


Il suffit parfois de quelques clics pour changer les choses. D’ici quelques mois, la marque « C’est qui le patron » commercialisera une gamme de steaks hachés « conçue » par les consommateurs. Il suffit de remplir un questionnaire en ligne et de choisir les critères d’élevage qui vous tiennent à cœur. Ce sont eux, que la marque retiendra pour fabriquer son produit. C’est le moment de faire entendre votre voix !

 

En 2016, la marque « C’est qui le patron » commercialisait en grande surface une brique de lait dont le cahier des charges avait été élaboré par les consommateurs eux-mêmes. Le principe est simple : un questionnaire en ligne permettait de choisir le mode d’élevage, l’alimentation des animaux, l’origine du produit, etc. À l’issue de ce vote, 7 850 internautes se sont exprimés et la marque a retenu les critères ayant remporté le plus grand nombre de suffrages. 84% des votants ayant coché la case « accès au pâturage 3 à 6 mois dans l’année », les 13 millions de litres de lait écoulés depuis décembre 2016 sont issus de vaches ayant accès au pâturage.

Cette fois, la marque propose de voter pour ses futurs steaks hachés de bœuf frais et surgelés. Vous pouvez en quelques clics influencer le mode d’élevage de milliers d’animaux. Dans le questionnaire mis en ligne jusqu’au 30 septembre, 4 questions touchent le bien-être animal :

  • Viande européenne, française ou régionale ? La France importe chaque année près de 50 000 bovins (veaux et adultes), pour l’engraissement ou l’abattage. Or, la France n’a aucun droit de regard sur la façon dont les animaux sont élevés dans leur pays d’origine. De plus, la règlementation européenne autorise le transport des bovins durant 14h sans eau ni nourriture ! Des trajets à l’issue desquels les animaux sont épuisés, déshydratés, blessés… WELFARM milite pour limiter le transport des mammifères vivants à 8 heures et pour une relocalisation de la production. Pour minimiser les temps de transport, cochez la case « Origine régionale ».
  • Pâturage ou bâtiment ? L’accès au pâturage est essentiel au bien-être des ruminants. Au pré, les vaches sont moins stressées, souffrent moins souvent de boiterie, peuvent se mouvoir librement et choisir leur alimentation... Selon l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA), le zéro pâturage est ainsi la principale atteinte au bien-être des vaches. Pour rendre le pré aux vaches, cochez la case « pâturage ».
  • Race laitière ou race à viande ? 40 % de la viande de bœuf commercialisée en France provient en effet de vaches laitières de réforme.  Or, en cliquant sur l’onglet « pâturage », dans la question précédente, il était indiqué que le pâturage ne pouvait pas être garanti pour les vaches laitières. Mieux vaut donc cocher la case « race à viande ».
  • Elevage bio ou suivant la charte des bonnes pratiques d’élevage ?  bien que la charte des bonnes pratiques d’élevage soit une initiative intéressante, elle est malheureusement bien insuffisante en ce qui concerne le bien-être des bovins. La charte bio est plus exigeante : le pâturage est obligatoire pour les bovins, les veaux doivent être élevés en groupe dès l’âge de  8 jours (contre 8 semaines avec la charte des bonnes pratiques). Pour une meilleure prise en compte du bien-être des bovins, cochez la case « bio ».

Vous avez jusqu’au 30 septembre pour remplir le questionnaire sur le site.

Au-delà de cette initiative privée, WELFARM conseille de réduire sa consommation de produits carnés et de privilégier la viande bovine biologique dont le cahier des charges inclut une meilleure prise en compte des besoins des animaux.