Actualités

21 09 2017

#STOPTHETRUCKS 1 million de signatures remises aux commissaires européens


Jeudi 21 septembre l’Eurogroup For Animals se rendait à Bruxelles pour remettre la pétition #STOPTHETRUCKS de plus d’un million de signatures à la Commission européenne. Face à cette extraordinaire mobilisation, le commissaire européen à la santé et l'alimentation s'est engagé à mettre la question des transports d'animaux à l'agenda de la Commission européenne.

 

La pétition #StopTheTrucks contre le long transport des animaux vivants a rassemblé plus d’1 million de signatures ! C’est donc avec un soutien de poids que l’Eurogroup for Animals -dont WELFARM est un membre actif- s’est rendu ce jeudi 21 septembre devant la Commission européenne, à Bruxelles. Au programme : présentation de la campagne #StopTheTrucks puis remise de la pétition à Vytenis Andriukaitis, commissaire européen à la santé et à la sécurité alimentaire.  

À l’issue de cette rencontre, le commissaire a annoncé la création d'un sous-groupe dédié à la question du transport des animaux sur la plate-forme européenne de protection des animaux. Ce groupe travaillera sur la nécessité de réviser la réglementation actuelle et la mise en place d’une stratégie à long terme pour remplacer ce commerce inhumain. Pour rappel, 37 millions de vaches, cochons, moutons, chèvres et chevaux et 1 milliard de volailles sont chaque année transportés à l’intérieur de l’Union européenne ou vers des pays tiers.  

"Une lumière au fond du tunnel"

"Le fait que la Commission reconnaisse la nécessité d'améliorer le bien-être des animaux transportés à l'intérieur et à l'extérieur de l'UE montre qu'il y a de la lumière au bout du tunnel, explique Reineke Hameleers, directeur d'Eurogroup for animals. Le nombre d'animaux transportés sur de longues distances étant en constante augmentation, en particulier vers les pays tiers, nous remercions la commission d’avoir décidé de travailler sur des solutions à court et long terme”.

Le ministre flamand du Bien-être animal, Ben Weyts, qui a officiellement remis les signatures au commissaire Vytenis Andriukaitis, a déclaré: "les citoyens de toute l'Europe sont très préoccupés par l’absence de limites au temps de transport autorisé. Grâce à la campagne #StopTheTrucks, le bien-être animal est de retour dans l'agenda de l'UE." Et d’ajouter qu’il avait abordé avec le commissaire la nécessité de remplacer le transport d’animaux vivants par celui de carcasses.

La France doit prendre position  

Six gouvernements de l'UE (l'Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède, l'Autriche et la Belgique) ont déjà demandé à la Commission européenne de réviser le règlement européen sur les transports pour y inclure des exigences plus strictes pour le bien-être des animaux vivants pendant le transport. WELFARM rappelle que la France, elle, est restée muette sur le sujet. Nous restons donc mobilisés pour obtenir la limitation des trajets à 8h pour les mammifères et 4 heures pour les volailles. En tant que consommateur, vous pouvez également choisir de privilégier les circuits courts qui évitent aux animaux d‘être transportés sur des milliers de kilomètres.

Ghislain Zuccolo, Directeur Général de WELFARM et Ben Weyts, Ministre flamand du Bien-être animal

Ghislain Zuccolo, Directeur Général de WELFARM et , Ben Weyts, Ministre flamand du Bien-être animal

Eurogroup for Animals devant la commission Européenne de Bruxelle

Eurogroup for Animal devant la Comission Européenne, à Bruxelles