Actualités

30 09 2019

Intermarché et Netto prennent des engagements en faveur du bien-être des poulets de chair


Chaque année, en France, plus de 800 millions de poulets de chair sont abattus. Hélas, la très grande majorité (83 %) sont élevés intensivement. 

 

 

Avec des densités pouvant aller jusqu’à 22 poulets/m², ces poulets subissent un rythme de croissance très rapide et vivent dans un environnement appauvri, le plus souvent, sans éclairage naturel.

Compte tenu du nombre d’animaux impliqués, œuvrer pour faire évoluer les conditions d’élevage des poulets de chair est l’une des priorités de Welfarm.

Parmi les moyens d’actions privilégiés par Welfarm pour que le bien-être des poulets soit mieux pris en compte, figure l’accompagnement de groupements d’éleveurs, d’acteurs de l’agro-alimentaire et de la distribution. C’est dans ce cadre que Welfarm s’est investie au sein d’un groupe de travail mis en place par Intermarché, pour l’élaboration d’un plan de progrès au sein des élevages de poulets de chair qui approvisionnent les magasins de l’enseigne. Outre Welfarm, ce groupe de travail réunit un institut technique et des chercheurs (ITAVI et ISA Lille), des fournisseurs ainsi que l’association CIWF.

 Ces échanges ont conduit, le 27 septembre dernier, les enseignes Intermarché et Netto à faire une annonce qui sera impactante pour des millions de poulets. D’ici 2026, les deux enseignes ont pris l’engagement que tous leurs produits contenant au moins 50% de viande de poulet, commercialisés à marque propre,  répondront au minimum aux critères du manifeste Better Chicken Commitment.

 Elaboré par des associations de protection animale de l’UE, ce dernier liste une série de recommandations destinées à garantir un socle minimal favorable au bien-être des poulets.

 Les entreprises qui s’engagent à suivre les critères du manifeste, prennent l’engagement, en particulier, de réduire les densités en élevage, d’utiliser des souches de poulets à croissance plus lente, d’offrir de la lumière naturelle…

 Le Better Chicken Commitment étant un socle minimal, Welfarm encourage les entreprises et notamment Intermarché et Netto à poursuivre leurs efforts pour aller au-delà de ces exigences. C’est d’ailleurs le choix qu’ont fait Intermarché et Netto en prenant l’engagement qu’au moins 20% des volumes précités proviendront d’élevages garantissant aux animaux un accès au plein air ou à un jardin d’hiver.

 Bien entendu, Welfarm continuera d’œuvrer pour que les poulets bénéficient au plus vite des mesures annoncées avec l’objectif que l’échéance de 2026 puisse être devancée et que l’accès au plein air soit toujours privilégié.