Actualités

14 12 2021

Welfarm propose à nouveau la démarche ETICA


Welfarm propose à nouveau sa démarche ETICA pour accompagner les cantines vers des approvisionnements plus respectueux du bien-être des animaux.

 

LA COMMANDE PUBLIQUE EN RESTAURATION COLLECTIVE : UN ENJEU MAJEUR

Les produits d’origine animale servis dans les menus des cantines scolaires sont aujourd’hui, dans leur grande majorité, issue de pratiques d’élevage préjudiciables au bien-être animal. 

-          Seuls 3% des produits servis en restauration collective sont issus de l’agriculture biologique alors qu’il s’agit de l’un des rares labels qui offre des garanties en termes de bien-être animal1,

-          83,7% des ovoproduits servis en restauration hors domicile en 2021 sont issus de poules pondeuses élevées en cage2

Ainsi, la majorité des approvisionnements en restauration collective proviennent d’élevages où les animaux n’ont pas accès au plein air et où ils subissent des mutilations. Pour les volailles, la majorité des produits sont issus de souches à croissance rapide préjudiciables à leur santé et leur bien-être. 

La loi EGAlim du 30 octobre 2018 était censée rectifier le tir. Cette loi prévoit en effet pour tous les établissements publics d’atteindre, au 1er janvier 2022, un taux de 50 % de produits de qualité et durables, dont au moins 20 % de produits biologiques, dans la composition des repas servis. Toutefois, les textes admettent parmi les produits « de qualité et durables » des labels alimentaires et sigles de qualité qui ne garantissent pas nécessairement le bien-être des animaux. Ils sont parfois même compatibles avec les pires pratiques d’élevage ! 

Nous avions décrypté ces avancées en demi-teintes dans un précédent article et publié, avec d’autres ONGs, un bilan très critique de cette loi. Nous vous avions mis en particulier en garde contre la certification environnementale (dont le label Haute Valeur Environnementale). Reconnue parmi les « produits de qualité et durables » par la loi EGAlim, cette certification ne comprend pourtant aucun indicateur relatif au bien-être des animaux. Par exemple, des élevages intensifs de dindes, de canards, de pintades, ainsi que des élevages intensifs où les poulets sont entassés jusqu’à 22 par m², bénéficient de la certification environnementale3

Avec des millions de repas servis chaque année, la restauration collective pourrait toutefois jouer un rôle déterminant pour améliorer les conditions de vie des animaux d’élevage. Une commande publique exemplaire sur cette question permettrait en effet de soutenir les productions respectueuses du bien-être animal et de sensibiliser les jeunes et moins jeunes à la consommation responsable.  

Bien consciente de ses enjeux, Welfarm agit à deux niveaux complémentaires : 

-          Avec 27 autres ONGs, nous demandons aux candidats à la présidentielle de 2022 de s’engager en faveur des animaux, notamment en leur demandant d’intégrer des critères de bien-être animal dans la commande publique ;  

-          Avec notre démarche ETICA, nous proposons gratuitement un accompagnement personnalisé aux acteurs locaux pour les aider à mieux prendre en compte le bien-être animal dans leur politique d’approvisionnement et valorisons les efforts de ceux qui s’engagent. 

LA DÉMARCHE ETICA

Après avoir accompagné les communes en 2019 et 2020, ETICA cible désormais les cantines des collèges et des lycées. L’objectif de la démarche reste le même : accompagner les cantines des établissements publics vers des approvisionnements plus respectueux du bien-être des animaux. En effet, en dépit des objectifs fixés par la loi EGAlim, aucune marche à suivre pour l’approvisionnement n’est définie dans de quelconques décrets d’application. Sans un accompagnement individuel, il y a donc fort à parier que les objectifs de la loi ne seront pas atteints et que le bien-être animal sera, encore une fois, le grand oublié de l’alimentation durable. 

Welfarm propose par conséquent son accompagnement personnalisé aux collèges et lycées et met gratuitement à disposition ses outils d’aide à la décision sur son site internet dédié. Nous aidons les professionnels de la restauration collective à déterminer quels labels et signes de qualité contribuent à un niveau de bien-être animal satisfaisant. Notre rôle consiste à démêler le vrai du faux pour aider les professionnels à sélectionner, parmi les produits proposés par leurs fournisseurs, ceux qui sont véritablement respectueux du bien-être des animaux. 

Welfarm entend valoriser les acteurs qui choisissent de s’engager dans cette démarche. Nous les mettrons notamment à l’honneur sur notre site internet dédié et nos réseaux sociaux.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LA DÉMARCHE ETICA :

-          Rendez-vous sur https://appro-etica.fr/

-          Téléchargez notre brochure de présentation

Pour que la démarche ETICA soit un succès, nous avons besoin de réunir un maximum de collèges et lycées ! 

Pour diffuser notre message, votre aide est essentielle. Faites connaître la démarche ETICA, PARTAGEZ NOTRE ARTICLE !


-- 
1 Agence BIO, 2018
2 Comité National de Promotion de l’Œuf (CNPO), Bilan annuel pour l’année 2021 
3 https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-96eb87f7-66a5-4d8a-885a-46020448713b

https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-4f17a449-a7e6-4264-934c-3e00eaa5e972

https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-7f417dc1-c8d0-456d-bff5-0c8d00613641

https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-42b92e2e-3470-4995-a1d6-8e6118798678