newsletter
Découvrez la Hardonnerie, la ferme de WELFARM
NOTRE PAGE FACEBOOK
29 07 2019

Canicule : nouvelle enquête accablante sur les transports d'animaux vivants


Du 16 au 23 juillet, l’association Animals' Angels a enquêté sur les conditions de transport des animaux d’élevage en France, en Italie et en Espagne.

 

 

L'enquête a été menée en pleine période de canicule. Constat : les intérêts commerciaux primant sur le bien-être animal, la réglementation sur le transport n’est pas respectée. Et les animaux en font les frais. Welfarm se joint donc à Animals’ Angels pour demander l’interdiction des transports d’animaux pendant les fortes chaleurs.

Sur le terrain, les cinq équipes de l’ONG Animals' Angels se sont réparties le long de l’axe routier Espagne-France-Italie durant sept jours. Bien que le Règlement (CE) 1/2005 interdise le transport d'animaux dès lors que la température à l’intérieur des camions dépasse les 30 °C, les enquêteurs ont recensé de nombreux camions circulant sous une chaleur torride. Aucun n’étant climatisé, ces longues heures de transport sont une source de grande souffrance pour les animaux.

Le 15 juillet dernier, lors du Conseil de l'agriculture de l'Union européenne, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, avait pourtant attiré l'attention sur le fait que les autorités compétentes en France, autrement dit les Directions départementales de la protection des populations (DDPP), ne doivent pas autoriser les départs de camions pour des transports longues distances, y compris en dehors de l'Union Européenne, lorsque les températures excèdent les 30 °C. Le ministre a également rappelé que les infractions doivent être traquées et que la maltraitance envers les animaux ne doit pas être tolérée. 

Les camions, une étuve sans espace et presque sans eau

Dès le lendemain, les enquêteurs d’Animals' Angels ont pourtant repéré un camion transportant des ovins de France vers l'Italie, pour y être abattus, bien que la température ambiante atteignait les 36,5 °C. Le manque d’espace à l’intérieur du camion a aggravé la situation : les animaux ne pouvaient ni se coucher, ni atteindre les abreuvoirs. Et ce, durant plus de douze heures de trajet.

Constatant que plusieurs camions violaient la réglementation sur le transport des animaux, les enquêteurs ont alerté les autorités pour leur demander d’effectuer des contrôles officiels. En vain. Par manque d’effectifs, de temps et de formation sur la réglementation, les forces de l'ordre se sont trouvées dans l'incapacité de procéder au contrôle de ces camions. Pas même lors d’un transport longue durée de porcs, où l'approvisionnement en eau était défaillant. Ces animaux sont pourtant extrêmement sensibles à la chaleur...

transports enquête d'Animals' Angels

L'arrêté du ministre de l'Agriculture reste trop insuffisant

Mardi 23 juillet, le ministère de l'Agriculture, Didier Guillaume, a pris un arrêté interdisant, entre 13 et 18 heures, le transport routier d’animaux dans les départements placés en vigilance orange ou rouge en raison d'un risque de canicule. Cette enquête d’Animals' Angels montre que cet arrêté est nettement insuffisant : entre le 16 et le 22 juillet, alors que la France n’était pas encore en période de canicule, les enquêteurs ont mesuré des températures de plus de 30 °C dès 11 heures du matin et après 20 heures.

Les ONG réclament l'interdiction totale des transports par temps de forte chaleur

Welfarm se joint ainsi à Animals’ Angels pour demander au ministre Didier Guillaume de transformer ses paroles en actes. Cette enquête démontre l'urgence d'améliorer la rigueur et l'efficacité des contrôles, d’introduire des mesures préventives de dissuasion et/ou sanction, afin d’améliorer ou de compléter les mesures actuelles. Pendant les périodes de forte chaleur, le transport des animaux devrait être autorisé uniquement la nuit, si ce n’est interdit. De manière plus générale, Animals’ Angels et Welfarm demandent l’interdiction du transport d'animaux sur de longues distances, comme le recommande l'Association vétérinaire européenne (FVO) et le Parlement européen depuis des années.