Table ronde : le bien-être animal au cœur du système alimentaire de demain

Le 13 mars 2023, Welfarm coorganisait une table ronde autour du bien-être animal à la Villa Rabelais – maison des cultures gastronomiques, à Tours.

Table ronde Welfarm Tours IEHCA
©Welfarm

Comment adapter les modes d’élevages d’aujourd’hui au regard des connaissances scientifiques en matière de bien-être animal ? C’est autour de cette question que s’est déroulée la table ronde « Le bien-être animal au cœur du système alimentaire de demain », organisée à la Villa Rabelais, à Tours, par l’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation, l’université de Tours, la Ville de Tours et Welfarm.

Animée par Christophe Bressac, enseignant chercheur à l’université de Tours, cette table ronde a réuni Audrey Bonnouvrier, éleveuse de poulets label Rouge dans le Loir-et-Cher ; Laura Warin, chef de projets bien-être animal à l’Institut technique de l’aviculture, pisciculture et cuniculture ; Alice Wanneroy, première adjointe au maire de Tours déléguée aux ressources humaines, aux relations avec les représentants du personnel et à la politique alimentaire ; et Françoise Burgaud, responsable études et bien-être animal chez Welfarm.

De nombreuses thématiques abordées

Le public était au rendez-vous pour assister aux débats, puisque la salle de réception de la Villa Rabelais était quasi pleine.

Les échanges ont porté sur :

• l’élevage, le transport et l’abattage des animaux ;

• les attentes sociétales en matière de prise en compte du bien-être animal ;

• les évolutions réglementaires ;

• l’étiquetage pour informer les consommateurs et notamment l’Etiquette bien-être animal ;

• le levier de la commande publique – la Ville de Tours signait en effet le lendemain la charte ETICA de Welfarm pour des approvisionnements plus respectueux du bien être animal en restauration collective ;

• le coût des adaptations des élevages aux nouvelles connaissances scientifiques au regard des possibilités de valorisation de la production.

L’événement s’est terminée par les questions et remarques du public, qui souhaitait notamment des précisions sur les méthodes d’élevage des volailles, sur les labels et signes de qualités, ainsi que sur l’abattage.

Cette table ronde a permis de rappeler que l’amélioration des conditions d’élevage des animaux est un enjeu majeur, et que chaque acteur, de l’amont à l’aval des filières, à son rôle à jouer pour améliorer le bien-être des animaux d’élevage. De même que les consommateurs, les scientifiques, et les responsables politiques, qui peuvent, par le biais de la commande publique, soutenir des élevages plus extensifs et durables.

Welfarm se félicite de ces échanges fructueux et de l’implication de la Ville de Tours en faveur du bien-être animal.