Actualités

12 06 2012

1  103  284 signatures remises au commissionnaire européen John Dalli, contre les transports d‘animaux sur de longues distances, destinés à  l‘abattage.  


Une délégation de députés européens et d‘ONG européennes de protection animale, dont la PMAF, a remis, jeudi 6 juin la pétition à  Bruxelles.

 

8 hoursLa campagne 8 hours, a été lancée conjointement par l‘association allemande Animals‘ Angels et le député européen danois Dan Jorgensen. L‘objectif de cette campagne est d‘obtenir une limitation de la durée des transports d‘animaux destinés à  l‘abattage à  8 heures. La Protection mondiale des animaux de ferme s‘est associée à  cette campagne qu‘elle a largement relayée en France, recueillant 236  317 signatures pour la pétition remise au Commissaire.

Les 1  100  000 citoyens qui ont signé la pétition 8 hours demandent aux institutions européennes de prendre des mesures contre le plus gros problème concernant les transports d‘animaux vivants  : la durée des transports. Une meilleure application de la réglementation protégeant les animaux transportés, n‘est pas suffisante s‘il n‘est pas mis un terme aux transports d‘animaux sur de longues distances.

Une délégation de députés européens et d‘ONG européennes de protection animale, dont la PMAF, a remis, jeudi 6 juin la pétition au Commissaire John Dali, à  Bruxelles.

Plus de 130 députés européens ont affiché publiquement leur soutien à  la campagne 8 hours, ainsi que plus de 100 organisations à  travers l‘Europe.

Le 15 mars 2012, le Parlement Européen a adopté la déclaration écrite 49/2011, qui appelle la Commission et le Conseil à  réviser le Règlement 1/2005 à  établir une limitation à  8 heures maximum de la durée de transport des animaux destinés à  l‘abattage.

Depuis sa création en 1994, la PMAF dénonce les transports d‘animaux sur de longues distances. L‘association a à  maintes reprises constaté que plus les transports sont longs, plus les animaux sont affamés, déshydratés, fatigués, stressés avec pour résultat une issue parfois fatale.

Je fais un don