Actualités

3 03 2017

#StopTheTrucks : une nouvelle enquête sur l‘exportation d‘animaux vivants hors UE


Dans le cadre de sa campagne européenne visant à  limiter le transport d‘animaux vivant à  8h pour les mammifères et 4h pour les volailles, Eurogroup for Animals rend publique une nouvelle enquête et entend sensibiliser les députés européens lors d‘un évènement organisé à  Bruxelles le lundi 6 mars. En tant que membre actif d‘Eurogroup et relai important de cette campagne européenne, WELFARM représentée par son directeur Ghislain Zuccolo, s'est rendue à  Bruxelles pour cet évènement.

 

Chaque année, près d‘un milliard de volailles et 37 millions de mammifères sont transportés vivants à  l‘intérieur de l‘Union européenne et vers des pays tiers.

Outre la longueur et les conditions de transports souvent inadaptées, l‘exportation des animaux vivants hors de l'Union européenne pose de graves problèmes en termes de bien-être animal. En effet, les standards européens de protection animale ne s‘appliquent pas dans les pays tiers. Les animaux, nés sur le continent européen puis exportés vivants se retrouvent donc placés dans des centres d‘engraissement souvent peu compatibles avec les besoins et les comportements des animaux.

Les normes européennes ne s‘appliquant pas davantage concernant l‘abattage des animaux, ces derniers sont souvent fortement malmenés au moment de leur mise à  mort qui se pratique trop souvent sans étourdissement.

La fédération européenne de protection animale Eurogroup for Animals, dont WELFARM est membre, diffuse une enquête sur l‘exportation d‘animaux européens vers les pays d‘Afrique du Nord par voie maritime.

Avec la diffusion de ces images et grâce à  l‘organisation d‘une journée thématique à  Bruxelles en présence de parlementaires européens, dont l‘écologiste Pascal Durand, Eurogroup for animals cherche à  porter à  l‘agenda cette problématique majeure et ainsi mettre un terme aux souffrances occasionnées par les transports longue distance.

Pour agir : www.stopthetrucks.eu